Butembo-Beni : messe de prémices de l’abbé Ushindi Shangilia célébrée ce vendredi en secteur Kitulu

La messe de prémices de l’abbé Ushindi Shangilia Joseph a été célébrée, ce vendredi 09 février 2024, en diocèse de Butembo-Beni. Tout a vécu dans l’église du secteur Kitulu, en paroisse Saint Kizito de Bulema. Douze (12) autres prêtres ont concélébré l’eucharistie.

Dans son homélie, l’abbé Ushindi Shangilia Joseph a reconnu la force de la prière et d’autres actes posés par les chrétiens en sa faveur. Ce prêtre invitait à la même occasion, les fidèles de Bulema à ne jamais cesser de le porter dans leur prière ainsi que ses confrères ordonnés jeudi car, dit-il, il s’agit là du début d’un autre long chemin à parcourir.

Commentant l’invitation de l’Ordinaire du lieu sur l’orientation devant être massive vers la vie religieuse, l’abbé Shangilia est, au cours d’une interview accordée à RADIOMOTO.NET, revenu sur ses motivations personnelles à devenir prêtre et qui peuvent motiver d’autres jeunes.

« Il y avait quand-même une intention de devenir prêtre. Il faut qu’on l’avoue. Quand on était enfant, on ne savait pas comment devenir prêtre. Après le Petit Séminaire, j’ai demandé une lettre pour le Grand Séminaire. Il a plu à Monseigneur l’évêque de m’envoyer à Goma, où j’ai fait la philosophie. Après les 3 ans, l’évêque m’a admis à Vulindi pour la Théologie, où j’ai fait 4 ans. J’ai passé mon stage pastoral ici à Bulema. Par la grâce de Dieu, l’évêque nous a ordonné. Après le diaconat, je suis encore resté à Bulema. Le 08 février 2024, j’ai été ordonné prêtre », a-t-il déclaré.

L’abbé Shangilia croit que seule la détermination à atteindre son but peut guider chacun. Il veut, par la grâce divine, être le prêtre dont les chrétiens ont besoin en servant fidèlement le Christ et ainsi attirer les autres à le devenir.

« J’encourage ce groupe en disant courage. Ce n’est pas la fin du monde. A tous les jeunes qui veulent devenir prêtre, il y a de l’espoir. J’avais commencé le Petit séminaire à 11 ans, et aujourd’hui, je suis prêtre », a-t-il motivé.

A part l’abbé Shangilia déjà affecté en paroisse de Beni-Tamende, deux de ses confrères ont aussi dit leur messe des prémices. C’est notamment l’abbé Ndungo  Jonas en paroisse de Vulambo et le père Faustin Kivahuka qui l’a célébrée en paroisse de Kyavuyiri, sa paroisse d’origine.

Dany Mweusi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.