RDC : Mgr Sikuli réconforte la population ‘‘meurtrie’’ sur l’axe Mangina-Biakato

L’évêque du diocèse de Butembo-Beni lance un message d’espoir à la population « meurtrie » de l’axe Mangina-Biakato, au nord-est de la République démocratique du Congo. Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech s’est exprimé au cours d’une interview accordée à la presse, le vendredi 9 février 2024, à Mangina.

Devant la presse, le pasteur de l’église catholique de Butembo-Beni a, d’abord présenté, un message de compassion à cette population victime de l’insécurité imposée par les rebelles de l’Allied democratic forces (ADF).

Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech regrette qu’à la suite de cette insécurité, la population a du mal à pratiquer l’agriculture alors que Mangina a une terre fertile.

L’Ordinaire du lieu réconforte la population à ne pas perdre espoir malgré cette situation.

« Avant tout, je dois présenter toutes mes compassions à toutes les familles qui ont été éprouvées. Qu’elles soient à Mangina ou ailleurs dans le diocèse, et les rassurer que nous les portons dans nos prières. Et quand nous le pouvons, nous portons la nouvelle de cette insécurité à ceux qui peuvent intervenir. Donc nous continuons à faire les plaidoyers », a-t-il déclaré.

Dans l’Est de la République démocratique du Congo, l’activisme rebelle est sans précédent. Des centaines de miliciens surplombent plusieurs collines périphériques des régions de Butembo et Beni. Un peu plus loin,  au petit Nord-Kivu, c’est le M23/RDF qui a repris les armes, causant de milliers de déplacés de guerre en plus de centaines des morts du côté des civils.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.