Butembo-Beni : ‘‘L’onction des malades est un sacrement de la présence du Seigneur à nos côtés’’, (Père Mbakula Jean-Baptiste)

« L’onction des malades n’est pas un sacrement qui ouvre les portes de la mort à celui qui le reçoit, mais plutôt un sacrement de la présence du Seigneur à nos côtés dans les moments d’épreuve que sont la maladie ou la vieillesse ». C’est la précision du père Kakule Mbakula Jean-Baptiste, aumônier de l’Université de l’assomption au Congo (UAC) à Butembo.

RADIOMOTO.NET l’a approché, le dimanche 11 février 2024, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du malade dans l’Eglise Catholique.

Le révérend père parle d’un sacrement comme tous les autres et non réservé aux mourants.

« Cette onction est reçue par tout le monde qui est malade ; pas pour avoir une pensée que cette onction ouvre la porte du ciel pour les malades, non. Mais c’est une onction qui confirme la présence de Dieu au cœur de chaque personne. Ça donne la force à l’espérance », a-t-il expliqué.

Ce serviteur de Dieu précise que tout baptisé peut recevoir l’onction de malades y compris les enfants. Il convient de noter que le sens de ce sacrement est resté longtemps mal compris par nombreux fidèles catholiques, laissant ainsi place à des interprétations, selon lesquelles, qui le reçoit doit nécessairement mourir. Conséquence, plusieurs malades ou leurs proches n’y pensent pas sauf aux derniers instants de la vie.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.