L’évêque anglican du Nord-Kivu interpelle les nouveaux élus : ‘‘Sans la paix, pas de développement’’

« Sans la paix, pas de développement ». C’est ainsi que Monseigneur Muhindo Isse Somo Adolphe interpelle les nouveaux élus, le Président de la République en particulier, sur l’importance à accorder aux questions sécuritaires dans l’Est de la République démocratique du Congo.

L’évêque anglican du diocèse du Nord Kivu s’est exprimé au cours d’une interview accordée à RADIOMOTO.NET à Kasindi, le dimanche 11 février 2024.

Monseigneur Isse Somo a, d’abord, démontré que l’insécurité affecte maintenant plusieurs entités du Nord-Kivu.

A part la foi et la prière qu’il recommande à tous, l’évêque anglican demande aux nouveaux élus du peuple et aux membres du gouvernement congolais de privilégier la question de la paix à l’hémicycle.

« Le message que je peux adresser à nous congolais qui vivons dans l’Est du pays, c’est de continuer à persévérer dans la foi et la prière, avec espoir qu’un jour Dieu pourra mettre fin à cette situation. Nous avons élu récemment les nouveaux membres du gouvernement : les députés nationaux, provinciaux ; le président lui-même… comme ils sont en train d’organiser le nouveau gouvernement, qu’ils puissent mettre la priorité sur la paix ici chez nous, parce que sans paix, il n’y a pas de développement », a-t-il déclaré.

Dimanche, Monseigneur Muhindo Isse Somo Adolphe venait de présider une célébration eucharistique de confirmation de 123 chrétiens à Kasindi-Lubiriha, dans l’archidiaconé de Basongora.

Dans sa prédication devant des milliers de fidèles, il a parlé de la vraie église du Christ, une sainte et universelle. Selon lui, elle rassemble les fidèles qui croient en Jésus comme Sauveur.

Parmi les grandes personnalités de l’église anglicane pendant cette messe, on a noté aussi la présence du premier évêque orthodoxe congolais, fils de Basongora, Monseigneur Muhindo Sikiryamuva Bruno.

Héritier Ndunda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.