Agression de la RDC : Mgr Sikuli demande aux autorités ‘‘de ne pas agir comme des simples citoyens’’

L’évêque de Butembo-Beni demande aux dirigeants de ne pas agir comme des simples citoyens. Au cours de la messe qu’il a dite à l’occasion du 08 Mars 2024 à l’intention de femmes de Butembo en la Cathédrale, Monseigneur Sikuli est revenu sur ce geste devenu populaire depuis la dernière CAN à Côte d’Ivoire dénonçant l’extermination des congolais dans un silence complice des décideurs internationaux.

Le pasteur de Butembo-Beni, s’est interrogé sur qui tue et sur qui se tait réellement. Pour lui, c’est plutôt un geste qui interpelle ceux qui sont revêtus du pouvoir de défendre le peuple et l’intégrité du pays mais qui ne jouent pas correctement leur rôle.

« Et quand ceux qui sont censés prendre la décision font le même geste, c’est dire qu’ils se mettent au rang de simples citoyens. C’est à eux qu’on s’adresse. Nous devons voir leurs fruits. Nous avons toujours pensé que notre malheur vient des autres, peut-être que nous avons notre part dedans », a-t-il interpellé.  

Monseigneur Sikuli Paluku pense que la situation actuelle au pays requiert l’attention des dirigeants. L’ordinaire du lieu craint que le peuple revive la situation de 1997 si les dirigeants s’attachent au partage des postes pendant que l’ennemi gagne du terrain.

Ce prélat catholique demande à la population de développer de stratégies d’autodéfense afin de protéger la patrie. Il croit que personne ne viendra sauver un peuple qui n’est pas conscient de son malheur.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.