RDC : la NSCC compte sur le prochain gouvernement pour pacifier les zones en proie à l’insécurité

Jonas Tshombela. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Nouvelle société civile congolaise (NSCC) avertit le nouveau gouvernement en voie d’être constitué sur la recherche d’une solution durable à la situation chaotique que traverse la République démocratique du Congo. Ce, dans les 100 premiers jours dès son installation.

L’avertissement de la structure citoyenne est contenu dans un communiqué de presse consulté par RADIOMOTO.NET ce jeudi 18 avril 2024. Dans ce document, la Nouvelle société civile congolaise ne reste pas indifférente de la nomination de Judith Suminwa Tuluka comme première ministre, une  toute première dans la politique congolaise.

Cependant, pense la NSCC, cette nomination devra relever les défis majeurs auxquels le peuple congolais fait face. C’est notamment sur les plans sécuritaire, économique et social.

Pour y arriver, la structure recommande au nouveau gouvernement, une fois installé, de revoir la politique diplomatique du pays.

« Il doit l’orienter vers les partenaires sincères », conseille la structure citoyenne.

La NSCC suggère aussi la réduction du train de vie des institutions à tous les niveaux, le renforcement du mécanisme de sanction des hauts fonctionnaires de l’Etat et leurs complices coupables soit de corruption et soit de détournement des deniers publics ainsi que de fraude fiscale.

« Cela dans l’objectif d’accélérer le mécanisme de mise en place des chaines de valeur tendant à réduire la dépendance extérieure en diversifiant les sources des revenus économiques », note-t-elle.

La Nouvelle société civile congolaise encourage la première ministre Judith Tuluka, de signer les contrats de performance avec chaque membre de son prochain gouvernement ainsi que les régies financières qui seront évalués trimestriellement et les résultats rendus publics.

Joëlle Mwenge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.