Nord-Kivu II : l’IPP rassure du bon déroulement des préliminaires de l’Exetat

Les épreuves hors session de l’Examen d’Etat (Exetat), édition 2024, se sont bien déroulées sur toute l’étendue de la province éducationnelle Nord-Kivu II. Cette assurance est de l’Inspecteur principal provincial (IPP) de l’EPST dans cette entité éducationnelle. Il croit que la participation gratuite à ces épreuves a réduit sensiblement les abandons. 

Au cours d’une interview évaluative accordée à la presse locale, ce lundi 13 mai 2024, Masumbuko Munike Jean-Pierre affirme qu’il n’y a pas eu d’incidents. Toutes les copies sont déjà à l’Inspection. Il rassure également que le conditionnement des males selon différentes épreuves pour correction au niveau de la capitale ou local est en cours.

“En tout cas, je suis très heureux. Je remercie Dieu qui nous a accompagné. Tout s’est bien passé. Le rapport que j’ai des différents centres, à partir des superviseurs techniques, à partir des superviseurs techniques et sectoriels, et là où je suis passé personnellement, tout s’est bien passé en général”, a-t-il rassuré.

L’Inspecteur principal provincial se réjouit que la participation gratuite à ces épreuves ait permis de minimiser les abandons. Toutefois, il signale l’absence de 460 finalistes. Ce qui équivaut à 1,6% des effectifs.

“On ne peut qu’être content, parce que chacun dans sa famille a un enfant qui fait l’Examen d’État. Et si déjà, on ne paye pas, il faut dire merci au gouvernement”, ajoute-t-il.

Il croit que la stabilité psychologique dans laquelle les finalistes ont travaillé pourra impacter les résultats et encourage le gouvernement sur cet élan, qui donne à tous l’accès aux épreuves.

Pendant ce temps, l’IPP Masumbuko Munike Jean-Pierre demande à ces finalistes de continuer à préparer la session ordinaire, qui s’annonce dans un mois et demi.

Il convient de préciser que ces épreuves étaient lancées, le lundi 06 mai et ont été clôturées, le samedi 11 mai dernier.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.