Nord-Kivu II : l’IPP encourage la lecture pour rehausser le niveau de l’éducation dans les écoles

« Si nous voulons rehausser le niveau de l’éducation dans nos écoles, il faut absolument revenir sur la lecture ». C’est la conviction de l’Inspecteur principal provincial (IPP) de l’Enseignement primaire, secondaires et techniques (EPST) en province éducationnelle Nord-Kivu II. Dans une interview accordée à la presse, lundi 13 mai 2024, cette autorité demande aux parents d’être exigent envers les écoles et aux chefs d’établissements de bien gérer les moyens mis en leur disposition pour des questions pédagogiques.   

L’inspecteur Masumbuko Munike Jean-Pierre a, cependant, exprimé le regret de voir que plusieurs écoles dans son entité ne disposent de bibliothèques. Il est, pourtant, convaincu que c’est l’idéal pour tous.

Il demande à chaque parent de se rassurer, avant l’inscription de son enfant dans une école, que cette dernière détienne les outils nécessaires pour garantir une bonne éducation.

« Nous sommes vraiment en train de bousculer les écoles pour qu’il y ait des bibliothèques. Le parent, quand il envoie son enfant à l’école, il doit se rassurer qu’il y a une bibliothèque », a-t-il déclaré.  

Cette autorité pense que les chefs d’établissements disposent de moyens pour y parvenir. Dans ce sens, il interpelle le comité des parents sur leur rôle à contrôler l’affectation des différents frais payés par les parents ou octroyés par le gouvernement pour le fonctionnement des écoles.

« L’État prend en charge les frais d’études primaires, l’État prend en charge les enseignants, et il paie les frais de fonctionnement. Le parent doit savoir à quoi servent ces frais-là. Les frais de fonctionnement, c’est aussi pour acheter les matériels pédagogiques », a-t-il ajouté.

L’inspecteur exhorte les apprenants, ainsi que leurs enseignants, à aimer la lecture pour élargir leur niveau de connaissance.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.