Ituri : des ADF accusés de tuer une dizaine de civils à l’Est de Biakato

Une attaque attribuée aux terroristes d’Allied democratic forces (ADF) a ciblé le  village Nakota, situé à l’Est de Biakato en territoire de Mambasa (Ituri), la nuit du lundi au mardi 14 mai 2024. L’information est confirmée ce mercredi à RADIOMOTO.NET par plusieurs sources locales. Elles dressent un bilan provisoire d’une dizaine de civils tués et plusieurs autres portés disparus.

Le village attaqué, qui d’ailleurs se vide de ses habitants, est situé à environ 3 heures de marche à l’Est de Biakato, Chef-lieu de la chefferie de Babila-Babombi.

Une femme, rescapée de l’attaque, explique que l’ennemi a tué plusieurs civils et incendié des maisons. Elle témoigne que certaines victimes sont décédées calcinées dans des maisons. Jusqu’à présent, elle ignore où se trouvent ses trois enfants qui auraient été pris en otages par les ADF.

« Nous souffrons beaucoup à Nakota. Plusieurs personnes sont mortes ici. On a même brulé des maisons. Je ne sais plus où se trouve mes 3 enfants », a-t-elle regretté.

La CRDH Biakato condamne cette nouvelle attaque. Son rapporteur, Ramsi Malikigodo, dresse un bilan de plus de 10 civils tués lors de l’attaque. Il pense que les assaillants qui avaient attaqué Mantumbi se sont dirigés vers Nakota pour s’en prendre aux civils.

Ce défenseur des droits de l’homme estime que les assaillants circulent toujours librement dans les brousses environnantes de Biakato. Dans ce sens, il appelle la population à la vigilance et à des opérations militaires dans la zone.

Il est à noter que les ADF opèrent depuis un certain temps entre la commune de Mangina en passant par Sayo en ville de  Beni et plusieurs villages du secteur de Beni-Mbau jusqu’à la chefferie de Babila-Babombi en Ituri.

Samy Kitha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.