Nord-Kivu : à Kasindi, des commerçants inquiets de la prise des poissons salés en Ouganda par leurs collègues d’Oïcha, Beni et Butembo

Des commerçants et commerçantes des poissons à Kasindi-Lubiriha s’inquiètent que les opérateurs économiques de Oïcha, Beni et Butembo traversent la frontière pour prendre les poissons salés en Ouganda. Ils se sont exprimés, ce lundi 08 juillet 2024, à la parade hebdomadaire qu’a présidé le fonctionnaire délégué du gouverneur dans cette partie du territoire de Beni.

Pour eux, le gouvernement ougandais et les autorités congolaises doivent décanter ensemble la question des véhicules des poissons bloqués en Ouganda. Ce lundi, les femmes qui menacent de manifester à la frontière ont aussi fait savoir qu’au moins 5 commerçants congolais ont été arrêtés la semaine dernière et confirment que les poissons qui sont dans les dépôts en République démocratique du Congo manquent de preneurs.

« Ils veulent seulement que les mamans qui viennent d’Oïcha, Beni et Butembo traversent la frontière pour l’Ouganda, afin d’y acheter les poissons salés. C’est ainsi que nous sommes venus le dire au fonctionnaire délégué et sollicité son intervention, car notre objectif était que tous les congolais boudent les poissons en provenance de l’Ouganda », a rappelé une femme vendeuse de poissons à Kasindi.

Réagissant à la tentative de bloquer la frontière, le fonctionnaire délégué du gouverneur affecté à Kasindi, Kambale Sivavuyirwa Barthelemy, a appelé les mamans vendeuses de cette denrée au calme, en attendant la solution à partir de la haute hiérarchie.

« Le problème de poissons est déjà au niveau supérieur. Les mamans doivent attendre la solution durable qui va venir de la rencontre de plusieurs pays, c’est-à-dire la RDC, l’Ouganda et les autres pays avec lesquels nous partageons la même frontière », a-t-il exhorté.

En pleine parade, Kakule Sikuli Musubao, cadre de la FEC centre de négoce Kasindi qui suit de près ce dossier, a aussi révélé que les autorités travaillent sur cette question et que les habitants de Kasindi patientent l’issue des démarches sur le plan international.

C’est depuis maintenant plus d’un mois que les véhicules de poissons sont bloqués en Ouganda. Clôturant son itinérance en Ouganda les jours passés, le vice-gouverneur du Nord-Kivu a rassuré que les autorités congolaises suivent de près cette question.

Héritier Ndunda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.