Goma : de nombreux déplacés de guerre toujours en difficultés de survie

Plusieurs enfants déplacés sont en pleines difficultés dans les différents camps à Goma. Le manque d’eau et de nourriture accentue les cas de maladies et expose aux accidents dans les rues. Le Parlement d’enfants plaide pour l’assistance, des bonnes volontés, du gouvernement et de leurs partenaires.

Ils sont nombreux ces enfants à risque dans la ville de Goma. Lorsqu’ils se déploient dans les rues pour quémander, ces enfants sont à risque d’être écrasés ou kidnappés par des malintentionnés. Le Parlement d’enfants appelle à la responsabilité de l’État.

« Le seul message est que chacun puisse prendre ses responsabilités, afin d’éviter à ce que nos enfants prennent de décisions ou risquent qu’ils pourront regretter », a déclaré Diego Amani.

Il faudra une quantité suffisante d’eau, mais aussi de nourriture dans les camps de déplacés pour pallier ce défi.

« La situation des enfants déplacés est déplorable. Nous observons qu’une malnutrition dans la plupart de cas de déplacés de guerre », a-t-il fait remarquer.

Plusieurs dangers guettent les enfants déplacés qui passent des journées dans les rues. Ce sont notamment des accidents, des risques de kidnapping et des maladies.

Moses Mumbere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.