Nord-Kivu : le député national Mbusa Machozi échange avec le gouverneur militaire sur la situation sécuritaire ‘‘précaire’’ dans la province

Le député national Mbusa Machozi Joseph a échangé avec le gouverneur du Nord-Kivu, le mardi 09 juillet 2024. L’échange entre l’élu du territoire de Lubero et Peter Chirimwami a porté sur la situation sécuritaire préoccupante dans la province.

Au moins 4 points ont été abordés lors des échanges. Dans un premier temps, l’honorable Machozi a parlé de l’entrée inquiétante des rebelles ADF dans le territoire de Lubero, avant d’évoquer l’avancée du M23.

D’autres points en rapport avec le pillage orchestré par des FARDC en territoire de Lubero et la situation humanitaire des déplacés internes ont été touchés.

Parlant spécialement du pillage dans les agglomérations de Kaseghe, Alimbongo et Maboya/Vuthanda, l’honorable Mbusa Machozi insiste que la condamnation de 25 soldats des Forces  armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) à Alimbongo et Kaseghe, puis 28 autres à Lubero-Centre doit servir d’exemple aux récalcitrants.

L’hôte du gouverneur est aussi en train de se dresser contre des barrières illicites dressées à Maboya/Vuthanda et environs dans le territoire de Lubero. Revenant sur la question humanitaire des déplacés, le député Machozi invite le gouvernement à vite intervenir pour fournir l’aide nécessaire à ces populations vulnérables.

Le représentant du peuple a capitalisé l’échange avec le gouverneur du Nord-Kivu pour rassurer de son engagement à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement pour  trouver des solutions concrètes à la situation sécuritaire et humanitaire dans le Nord-Kivu.

« Nous réaffirmons notre engagement à poursuivre ces démarches et à mobiliser tous les moyens possibles pour apporter la paix et la stabilité à notre province », a-t-il déclaré après son  entretien avec le gouverneur.  

Visesa Louangel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.