Nord-Kivu et Ituri: la CENCO inquiète de la persistance de Ebola, le seuil de 1200 morts ayant été dépassé

Marcel Utembi, président de la CENCO lors de la présentation officielle des agents de sensibilisation de la population sur l’accord politique du 31 décembre 2017par la CENCO à Kinshasa, le 23/06/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Monseigneur Marcel UTEMBI TAPA se dit inquiet de la persistance de l’épidémie grave d’Ebola qui cause mort d’hommes, le cap de 1200 morts ayant déjà été atteint en 10 mois. Il recommande au personnel soignant de s’investir à sauver réellement les vies humaines affectées par l’épidémie d’Ebola.

Invité de RMBB ce mardi de 10 heures 30 à 11 heures, l’Archevêque de Kisangani demande au personnel soignant de transcender les difficultés connues dans son métier pour que Ebola soit éradiqué le plus vite possible.

« J’invite le personnel soignant à pouvoir faire preuve de persévérance et à prendre de la hauteur face à toutes les rumeurs qui courent, qui sont de nature à déstabiliser, à démoraliser ce que vous avez à faire, en conscience à bien faire. Il faut aller de l’avant. Nous vous félicitons pour ce que vous faites. Vous consentez à d’énormes sacrifices. Vous mettez votre vie au risque et au péril d’être atteint par cette maladie. Vous avez embrassé cette profession en sachant que cela comporte des risques aussi. Vous êtes là pour sauver des vies humaines, comme le christ a donné sa vie pour sauver la vie humaine, pour sauver notre vie, la vie de l’humanité, vous aussi vous prenez part à ce ministère du christ en vous engageant dans la promotion de la vie », a conscientisé Monseigneur UTEMBI.

Une urgence de l’implication de la population

Le Président de la CENCO invite la population à ne pas désespérer face à cette maladie. « Voyez, nous venons de connaître dix mois de situation dramatique que provoque cette maladie. Prions le Seigneur pour qu’il éradique cette maladie avec le concours du personnel soignant », conseille Monseigneur Marcel UTEMBI TAPA. Il espère qu’avec cet engagement, peu de jours suffiront pour qu’on en finisse avec cette maladie.

« Nous serons à mesure d’éradiquer cette maladie qui n’a que trop duré. Nous venons de connaitre pratiquement dix mois de situation dramatique que provoque cette maladie. Nous souhaitons vivement que cette maladie prenne fin dans les prochains jours, mais ce résultat ne sera atteint que si tout le monde conjugue des efforts, si nous respectons les consignes qui nous sont donnés par la hiérarchie et si aussi la riposte communautaire devient de plus à plus une réalité effective partout, non seulement dans quelques villages, mais sur tout le territoire affecté par ce phénomène », a-t-il sensibilisé.

Ebola n’est pas une chimère encore moins une fabrication, vaincre totalement cette maladie, c’est encore possible, conclut Monseigneur UTEMBI.

Be the first to comment on "Nord-Kivu et Ituri: la CENCO inquiète de la persistance de Ebola, le seuil de 1200 morts ayant été dépassé"

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*