Beni-KYONDO: le SYECO déplore l’insolvabilité des parents et dénonce la non-prise en charge des enseignants par l’État

Le syndicat des Enseignants du Congo, SYECO de la sous-division de l’EPSP KYONDO dans le territoire de BENI déplore l’insolvabilité des parents remarquée durant l’année scolaire 2018-2019 clôturée le 2 juillet dernier. Au même moment, le Syndicat dénonce une non-prise en charge des enseignants par l’État.

Le secrétaire permanent du SYECO appelle les gouvernants congolais à s’acquitter de leurs devoirs afin que l’année prochaine débute sans tumulte dans le chef des enseignants privés de certains droits liés à leur métier. KAVUKE TUZINDE a restitué le point de vue du SYECO Kyondo à notre correspondant sur place.

« Les enfants ne payent pas les frais scolaires. Les parents sont un peu fatigués. Nous déplorons vraiment cette situation parce que la charge devrait être soumise au gouvernement. Mais aujourd’hui, on nous donne des promesses qu’on ne réalise pas. Nous avons fini l’année et aujourd’hui on prône l’enseignement de qualité, mais on n’arrive pas à satisfaire comme il le faut parce qu’on n’est pas bien géré », s’est-il désolé en ajoutant « C’est pourquoi il faudrait que l’année suivante le gouvernement prenne ses responsabilités, parce que si vous voyez aujourd’hui, l’enseignant, l’enfant, le parent ; tout le monde se démène mais on n’arrive pas vraiment à améliorer comme il se doit ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *