Nord-Kivu/Préliminaires-EXETAT: 5 938 candidats à Beni et Oicha

Lancement ce lundi 15 juillet 2019 des épreuves préliminaires spéciales de l’Examen d’Etat en sous-divisions de Beni et Oïcha. Près de 5 mille finalistes qui avaient raté cette épreuve à l’échéance fixée à cause de l’insécurité. Celle-ci avait été à la base du démarrage tardif des enseignements. Les activités du lancement se sont déroulées aux Instituts de l’AVENIR de Beni et NDWALI à Oïcha.

5 938 candidats passent ces épreuves. Le maire de Beni-ville a présidé la cérémonie. Il a appelé les élèves d’être calmes.

« La malle comme vous la voyez, elle n’a pas été ouverte quelque part. vous allez voir d’où proviendront les clés, comment est-ce que nous allons ouvrir. Je vous souhaite à l’occasion la plus grande chance de réussite, et en ma qualité de chef d’entité, je souhaite que vous ayez 100% de réussite », a souhaité NYONYI BWANAKAWA.

Le PROVED de l’EPSP Nord-Kivu II a circonscrit que l’épreuve consiste en l’évaluation des connaissances des apprenants.

« Considérez que l’épreuve est un outil que les autorités utilisent juste pour apprécier le niveau atteint du programme national d’enseignement par l’élève chacun dans son option », a-t-il circonscrit.

A Oicha, c’est l’administrateur du territoire en charge de l’administration et finances qui a lancé les épreuves destinées à 2522 candidats. Madame ROSETTE KAVULA était à l’Institut NDWALI entouré des autorités scolaires. Elle a invité les finalistes à se concentrer à ces épreuves. Rosette KAVULA est confiante de la réussite des candidats.

L’administrateur du territoire de Beni rassure s’agissant des conditions sécuritaires pour la passation des épreuves. Il  appelle  les élèves à travailler dans la tranquillité. Ce premier jour, le déroulement s’est montré porteur de tous les espoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *