Butembo : la société civile plaide pour l’encadrement sérieux des vainqueurs d’Ebola

La société civile de Butembo plaide pour l’encadrement sérieux des guéris d’Ebola. Son vice-président l’a dit à l’occasion d’un entretien avec l’ambassadeur du Canada ce mardi 24 septembre, au cours de la visite de ce dernier au CTE Katwa.

Edgard MATESO s’inquiète de la transmission d’Ebola qui était sur la piste d’être éradiqué. Celui-ci sollicite alors l’accompagnement de l’ambassade de canadienne dans ce genre d’initiative.

« Les sortis guéris nécessitent aussi un encadrement particulier parce qu’il est possible, selon les experts, qu’ils soient encore à la base d’une décontamination de la communauté. Nous pensons qu’il ya lieu qu’on mette complètement fin à Ebola si on peut trouver des mécanismes de formaliser une structure qui va s’occuper justement de leur encadrement de sorte qu’ils ne soient pas à la base de la stigmatisation dans la communauté », a plaidé EDGARD MATESO.

Présents à cette rencontre, quelques guéries se sont engagées à sensibiliser la population sur la maladie à virus Ebola.

« Je suis présidente de la solidarité des mamans de Mukuna. Nous étions des résistantes. C’est nous qui incitions les jeunes à s’apprendre aux équipes de riposte. On pouvait s’occuper nuitamment de nos cadavres avant que la riposte ne soit au courant. Mais lorsque nous avons compris que c’est les femmes et les enfants qui étaient plus victimes d’Ebola, nous avons alors décidé de collaborer avec les équipes de riposte », a conscientisé cette femme.

A noter que le taux de guérison de la maladie à virus Ebola au CTE Katwa va croissant selon le docteur MUYISA SKODA, médecin directeur de cette structure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *