Impraticabilité de la route Butembo-Manguredjipa : MONGA MABANGA Julio fustige l’appel à l’incivisme fiscal

La problématique de praticabilité du tronçon routier Butembo-Manguredjipa est quasi inexistante, selon l’appréciation populaire ce jeudi 09 janvier. Mais le fonctionnaire délégué de l’État affecté à Njiapanda apaise.

MONGA MABANGA Julio décourage l’appel à l’incivisme fiscal lancé par la société civile et les opérateurs économiques de cette partie du territoire de Lubero.

Pour ces structures civiles, cette campagne d’incivisme fiscal finira quand débuteront les travaux de réhabilitation du tronçon routier Butembo-Manguredjipa. Le fonctionnaire délégué de l’État affecté à Njiapanda préconise plutôt la voie diplomatique. Aussi MONGA MABANGA Julio interpelle sa hiérarchie. Il lui rappelle que le bon moment de construire cette route de grande importance reste les mois de janvier et février 2020 considérés comme mois de la période de sécheresse.

« On a adressé pas mal de correspondance au sein de l’exécutif provincial pour qu’il nous vienne en aide. Pour l’axe Butembo-Manguredjipa, en tout cas nous n’avons que deux mois : janvier et février qui semblent être favorables. A pat cela, c’est la pluie encore qui commence. Alors qu’on tend vers la fin de la première quinzaine de janvier, il n y’a encore aucune intervention. Nous espérons que dès lors que nous sommes entrain de nous exprimer sur ce micro, les autorités sont aussi en train de nous suivre », a-t-il laissé entendre.

Notons que la campagne d’incivisme fiscal initiée par la société civile et les opérateurs économiques de l’axe Njiapanda-Manguredjipa a été lancée, mercredi 08 janvier 2020. C’était à l’issue d’une assemblée extraordinaire tenue par les opérateurs économiques de Byambwe, Kambau, Njiapanda et Manguredjipa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *