RDC-Capture de plus de 40 rebelles à Makeke : les forces vives dénoncent un « mensonge pur et simple »

Les langues se délient après l’annonce, mercredi 12 février 2020, par la mission de l’ONU pour la stabilisation du Congo d’avoir neutralisé une quarantaine de rebelles présumés de l’ADF à Makeke. Les forces vives indiquent que les 40 rebelles cités faussement d’avoir été attrapés ne sont jamais passés par aucun cachot de Mangina.

L’information est d’abord  jugée de pur mensonge par l’Organisation de Réveil pour le Développement du Congo. Le coordonnateur de cette organisation soutient qu’il n’y a jamais eu d’opérations conjointes Monusco-FARDC à Makeke, une localité  située entre les territoires de Beni au Nord-Kivu et Mambasa en Ituri.

« Une fausse information que notre organisation condamne avec la toute dernière énergie et demande à la Monusco de faire des excuses publiques à la population longtemps meurtrie, à nos forces armées et à toutes les forces vives de la société civile de l’axe Mangina-Mambasa », a lancé le coordonnateur de l’Organisation de Réveil pour le Développement du Congo.

Autre réaction ce jeudi, c’est celle de la société civile de Mangina qui regrette que toute une mission des Nations Unies soient induite en erreur jusqu’à ce niveau. Selon Freddy Mbayahi, haut cadre des forces vives locales, les 40 rebelles cités faussement d’avoir été attrapés ne sont jamais passés par aucun cachot de Mangina.

« La population ne pouvait pas se déplacer à cascade tel qu’on constate jusque maintenant », a-t-il laissé entendre.

Dans sa livraison, la mission onusienne a affirmé avoir mené cette opération en appui à l’armée congolaise dans cette partie située entre le territoire et Mambasa.

Be the first to comment on "RDC-Capture de plus de 40 rebelles à Makeke : les forces vives dénoncent un « mensonge pur et simple »"

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*