Butembo-Profanation du cimetière de Kitatumba : le bourgmestre de Vulamba interpelle les habitants

Le bourgmestre de la commune Vulamba, en ville de Butembo, et certains cadres ont effectué une descente au cimetière de Kitatumba. Cette descente a eu lieu ce jeudi 02 juillet 2020 en présence du chef de l’environnement, deux membres du comité de paix et de développement ainsi que certains chefs des cellules du quartier Congo Ya Sika de la commune Vulamba. La mission de toutes ces autorités tenait à constater les dégâts que certains individus commettent dans ce cimetière.

Dans ce lieu, les habitants se consacrent à l’abattage d’arbres plantés dans ce cimetière depuis environ 25 ans. Cinq femmes ont été arrêtées depuis mardi 30 juin dernier. Et trois d’entre elles étaient relâchées le même jour. Les deux autres sont au cachot de la police communale de Vulamba en attendant l’instruction de leur dossier.

« Ces bois ont été plantés dans le cimetière pour d’abord protéger l’environnement. Et il fallait qu’à l’avenir où on puisse les couper pour en faire les planches pour construire certains ponts dans les cellules. Et peut-être fabriquer des cercueils pour les prisonniers, mais les mamans les ont abattus. Et c’est cela que je suis en train de regretter même dans le reste du cimetière. Les gens montent sur les arbres pour couper les branches ; or techniquement, quand on a coupé les branches, l’arbre a des difficultés pour accroître. Donc tout ça, ce sont des aberrations », a regretté Cyprien Mulondi.

Outre cet abatage d’arbres, ces femmes sont accusées de détruire certaines tombes. Au terme de cette mission, la délégation conduite par le Mulondi Cyprien a constaté une douzaine d’arbres abattus et quatre tombes détruites.

« Le cimetière est un lieu sacré ; il faut que la population respecte les morts qui se reposent là-bas. Je demande à la population le respect strict du cimetière. Que les gens qui entrent là-bas en désordre cessent. Parce qu’à partir d’aujourd’hui, l’œil de la commune est sur ce cimetière pour réprimer les gens qui ne veulent pas respecter les morts dans leur repos là-bas », a-t-il déclaré.

Notons que les enquêtes sont en cours pour dénicher celui qui est derrière cette opération de destruction du cimetière de Kitatumba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *