Butembo : Des groupes de pression prêts à soutenir la lutte contre Ebola

Les groupes de pression qui fonctionnent dans la ville de Butembo (Nord-Kivu) ont été sensibilisés sur la lutte contre Ebola ce samedi 20 février 2021. Ils ont témoigné de leur détermination à riposter contre ce virus. Un engagement qui a été salué par le ministre provincial de la santé au Nord-Kivu.

Pour commencer, les représentants des groupes de pression ont appelé les uns et les autres à éviter les erreurs du passé, celle de résister contre les équipes de la riposte. C’est après un tête-à-tête avec le ministre provincial de la santé dans la grande salle à la mairie Butembo, que ces derniers ont mentionné que « la lutte contre la maladie à virus Ebola doit être le seul objectif à poursuivre par tous ».

« On s’est impliqué dans la lutte de cette maladie. Et ce que nous sommes en train de faire c’est déjà sensibiliser nos membres, parler avec eux, leur démontrer que même si on peut avoir les questions que nous pouvons nous poser, mais d’abord le mieux est de lutter contre la maladie. La maladie est là et si on résistait, on sera atteint de cette maladie mortelle. Donc, à peu de temps on peut mourir. C’est pourquoi, on doit d’abord lutter contre la maladie », a estimé Grace Vanambwire Mbusa, membre du Parlement Debout de Furu.

Le ministre provincial de la santé au Nord-Kivu, le docteur Nzanzu Syalita Eugène s’est dit être satisfait de l’engagement qu’ont exprimé divers groupes de pression de la ville commerciale de Butembo.

« Ils ont exprimé le sens de voir qu’il faut laisser aux professionnels de faire la lutte et de ne pas importer du personnel qui n’est pas du secteur de la santé. Ils ont pris l’engagement de lutter contre toutes les rumeurs sur Ebola, de véhiculer la bonne information en se ressourçant vers nous. Ils ont pris l’engagement de mettre des dispositifs des lavages des mains à leurs différents bureaux. Et nous ont aussi promis de lever certaines résistances que nous observons ça et là », s’est-il réjoui.

Jusque maintenant, le cumul de cas positifs au virus d’Ebola est de 6. Le ministre provincial de la santé au Nord-Kivu révèle que deux autres malades sont décédés. L’un est mort la soirée de vendredi en zone de santé de Biena tandis que l’autre a rendu l’âme ce samedi dans la zone de santé de Katwa. D’où, le cumul de 6 cas dont 4 décès.

Esther Vwiravwahali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *