Butembo-Beni : Monseigneur Sikuli se dresse contre toute tendance visant à monnayer Ebola

L’Evêque de Butembo-Beni proteste contre toute tendance allant dans le sens de chercher à monnayer l’épidémie d’Ebola. L’Ordinaire du lieu l’a dit ce lundi 1er mars 2021 au cours d’une interview accordée à la presse locale à l’évêché. Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech conseille à la population et à l’équipe de riposte de ne pas mettre l’argent en tête en lieu et place de combattre l’épidémie.

Le Pasteur de l’Eglise de Butembo-Beni s’est ainsi exprimé après avoir échangé avec une délégation de l’Organisation Mondiale de la Santé, conduite par docteur YAM, chargé de la lutte anti-Ebola, 12e épisode.

S’adressant à ceux qui seraient en train de se réjouir qu’ils vont encore gagner à partir de la maladie qu’ils appellent « COOP », Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech insiste que, cette fois, il ne doit plus être question de « monnayer » l’épidémie.

« Moi je crois que tout cela interpelle la conscience de chacun. Ce ne sont pas des matières pour lesquelles il faut commencer à discuter, encore moins ceux qui ont déjà l’épidémie de monnayer toute chose ; qui ont un lien épidémiologique avec l’argent, qu’ils ne commencent pas à monnayer de nouveau cette épidémie », conseille le Pasteur de l’Eglise de Butembo-Beni.

Ebola pas chez moi

Jusqu’au stade actuel, Monseigneur Sikuli relaye que les experts de la santé disent être en recherche pour trancher si oui ou non, l’actuelle épidémie serait partie de la contamination d’un guéri d’Ebola. En attendant ces résultats, il pense que chacun doit s’impliquer dans l’éradication de Ebola au lieu de spéculer sur son origine.

« Le mieux est d’être conscient que la maladie est là, et observer ce qui nous est donné comme précautions à prendre pour endiguer le plus tôt possible, casser une chaine éventuelle de propagation », prescrit-il.

Pour faire face à l’épidémie d’Ebola en cours, Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech se recommande d’annoncer sans relâche l’Evangile pour la vie. L’annonce de cette Bonne Nouvelle, version adaptée, consiste à sensibiliser au strict respect des mesures sanitaires notamment le lavage des mains et l’enterrement digne et sécurisé.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *