Butembo : la société civile de Vulamba fustige « les actes cruels » commis par des militaires

La société civile, noyau de la commune Vulamba dans la ville de Butembo (Nord-Kivu), condamne les actes de cruauté enregistrés depuis la nuit de ce lundi dans cette entité. Elle s’est exprimée dans une sortie médiatique, la journée de ce lundi 05 décembre 2022.

Dans sa déclaration, la structure citoyenne condamne notamment le comportement violent des forces de défense et de sécurité au cours des opérations de couvre-feu depuis le 30 novembre dernier.

Les forces vives se désolent que le bouclage lancé dans l’objectif d’interpeller les suspects se transforme en une opération de tracasserie.

Le comble est que certaines personnes vertueuses ont été victimes des pillages de leurs biens par les éléments des forces de défense”, se désole la société civile par le biais de son président.

C’est là que Monsieur Kakule Musayi Jean-Baptiste condamne aussi l’assassinat d’un élément des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans cette entité.

La société civile recommande ainsi à l’autorité urbaine de veiller à l’harmonie entre la population et les éléments de l’ordre et de sécurité. Elle charge aussi le maire de Butembo d’associer les chefs locaux dans l’exécution des bouclages organisés dans la recherche de la paix.

En fin, le commissaire supérieur principal Mowa Baeki Telly Roger doit veiller à la discipline des agents de l’ordre pour que la concorde soit le partage des acteurs devant intervenir dans le mariage civilo-militaire tant chanté depuis des semaines.

Pour rappel, c’est dans la même commune Vulamba qu’un autre militaire des FARDC a été retrouvé mort le matin du vendredi 02 décembre 2022. L’armée a confié à la presse que cet élément a été kidnappé par des inconnus qui l’ont tué avant de le déposer dans le cimetière de Kanzunza au quartier Congo ya Sika.

Visesa Louangel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.