RDC / Guéguerre entre le ministère de l’Intérieur et celui de la Décentralisation : le professeur Muhesi appelle à la médiation du 1er ministre

La guéguerre entre le vice-premier ministre de l’Intérieur et celui de la décentralisation peut avoir plusieurs causes. Parmi ces dernières, le vœu de se faire une base arrière durant cette période préélectorale. C’est la lecture du professeur Kahindo Muhesi Augustin. Il estime que le 1er ministre est mieux situé pour résoudre ce litige.

Ce politologue et enseignant en l’Université de Goma a été approché par RADIOMOTO.NET ce vendredi 29 septembre 2023. Pour lui, ces deux décisions provenant de deux différents ministres sur un même fait, prouvent le manque de collégialité et de collaboration au sein du gouvernement. C’est aussi la conséquence de la multiplication de ministère qui crée le conflit de compétences.

« Le fait que ces nominations interviennent à la veille des élections, et soient sujettes à de disputes entre les deux ministres ; c’est qu’il y a une tendance de vouloir politiser l’administration, où on pense que si on nomme de personnes qui peuvent être favorables au niveau de secteurs, cela peut apporter un soutien politique », a-t-il analysé.

Il pense par ailleurs que ce conflit ne peut trouver solution qu’à deux niveaux.

« Tout naturellement, ça serait le 1er ministre pour départager les deux, parce que c’est lui le chef de ces derniers. La deuxième voie ça serait au niveau du Conseil d’Etat, qui est l’institut judiciaire consacré pour pouvoir recevoir ces genres de litiges », a-t-il démontré.

Il convient de signaler que les chefs de secteurs nommés par le vice-premier ministre de l’Intérieur ont, à peine, un mois dans leurs fonctions. Si on tranche en faveur du nouvel arrêté, celui du ministre de la décentralisation, ils vont donc laisser leurs postes aux nouveaux nominés.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.