Butembo : au moins 151.000 enfants visés par la vaccination contre la poliomyélite (PEV)  

Le lancement, ce mercredi 11 octobre 2023, de la deuxième phase de la campagne de vaccination contre la poliomyélite dans la Division provinciale de la santé (DPS) de Butembo, a été effectif. Elle ira de 12 au 14 octobre 2023. Au moins 151.000 enfants âgés de 0 à 59 mois sont attendus à cette vaccination, apprend-on du Programme élargi de vaccination (PEV).

Le maire de Butembo, Mowa Baekately Roger, a lancé officiellement cette phase de vaccination. Les cérémonies se sont déroulées dans la cour du bureau communal de Mususa en ville de Butembo.

Les autorités sanitaires, étatiques et les parents avec leurs enfants ont pris part à cette activité.

Le docteur Bernardin Siviholya, chef du Programme élargi de vaccination (PEV) dans l’entité sanitaire, a noté que cette dose est administrée pour récupérer tous les enfants qui n’avaient été vaccinés lors de la première phase.

Il a ajouté que le cas de poliomyélite notifié dans la Zone de santé de Kamango donne raison à l’administration de cette dose aux enfants. C’est  pour inviter toute propagation de cette maladie.

Il révèle que dans la ville de Butembo, au moins 151 milles enfants sont visés par cette phase de vaccination contre la polio.

« Quand on vaccine les enfants, il y a toujours de déperdition, des enfants qui ne sont pas atteints par les services de vaccination. C’est ce qui entraine le deuxième pilier de la vaccination supplémentaire. Nous sommes dans l’obligation de vacciner tous les enfants au même moment sous forme de campagne de vaccination », a-t-il expliqué.

Au cours des mêmes cérémonies, les personnes vivant avec handicap suite à la poliomyélite ont sensibilisé les parents à préparer leurs enfants pour leur bonne santé. Ce message a été réitéré par le parlement d’enfants Butembo-Lubero. Ce dernier rappelle qu’un enfant non vacciné est un danger pour la communauté.

« La polio étant une maladie réelle, celle-ci constitue un danger pour tout enfant non vacciné », a insisté Kambale Reagan, président dudit parlement.

Il est à noter que cette deuxième phase de campagne de vaccination contre la poliomyélite est lancée avec le slogan : « J’aime mon enfant et je veux le voir grandir en bonne santé ». La stratégie d’accès à ce vaccin reste celle de porte à porte.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.