Butembo: les COOPEC et IMF sensibilisent sur l’importance de l’épargne 

Les Coopératives d’épargne et de crédit (COOPEC) et Institution de Microfinance (IMF) de Butembo ont célébré la journée internationale de l’épargne, ce mardi 31 octobre 2023. Une occasion  de sensibiliser  les membres de la communauté sur l’importance de l’épargne et le pourquoi de garder son argent dans des institutions agréées par la Banque Centrale. 

Ce sont les écoles et les usagers du marché de Rughenda qui ont été la cible de cette célébration. Par exemple au Complexe scolaire (CS) La Bourgeoisie du Nord, les apprenant ont été sensibilisés sur ce qu’est l’épargne, son importante, pourquoi, comment et où épargner. Un message bien capté par les apprenants.

“(I) Je suis en 8e éducation de base. J’ai appris que l’épargne c’est très important. Même pour nous les élèves qui n’ont pas encore eu l’envie. On nous appris que lorsqu’on a quelque chose en main, on ne doit pas tout bouffer. (II) Selon ce que j’ai appris, je dois ouvrir un compte bancaire et quand j’aurai quelque chose en main, je ne dois pas tout gaspiller”, ont-ils restitué.

Le même sentiment de satisfaction a été réitéré par Joseph Kisuba, directeur du Complexe scolaire la Bourgeoisie du Nord.

“C’est une grande joie parce que nous sommes parmi les rares qui ont été choisi. Nous sommes en train de sensibiliser la jeunesse qui sera responsable de demain à savoir ce qu’il faut faire dans la vie, en épargnant”, a-t-il martelé.

De sa part, Alfred Siviri, président de la plateforme des COOPEC et IMF de Butembo a encouragé les membres de communauté à épargner dans des institutions agréées.

“C’est plus risqué de garder de l’argent dans des solidarités financières, dans les mutualités. Pourquoi? Parce qu’il n’y a pas d’assurance et ce n’est pas formel. Il y a aucune assurance quand nous gardons de l’argent dans les COOPEC qui ne sont pas agréées. De même qu’à la maison, car toutes les fois que vous perdrez cet argent, il n’y aura pas le gouvernement pour vous appuyer à réclamer le fond que vous avez gardé là-bas”, a-t-il sensibilisé.

Il est à préciser qu’une conférence autour du secteur de la microfinance a regroupé différents acteurs socioéconomiques au Complexe Eden River, point de chute d’une caravane motorisée qui est partie de Njiapanda et au cours de laquelle des dépliants ont été distribués.

La Rédaction 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.