Rutshuru : la société civile appelle l’armée à l’offensive que d’observer le cessez-le-feu face au M23

La société civile de Rutshuru (Nord-Kivu) invite le gouvernement congolais via les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à réagir face aux rebelles du M23, que de continuer à observer le cessez-le-feu.

Dans une interview accordée à RADIOMOTO.NET ce vendredi 3 novembre 2023, cette structure citoyenne déplore que les forces loyalistes de la RDC, restent presque sans rien faire.

Ce, alors qu’elles ont des preuves nécessaires que cette guerre est une agression rwandaise. A ce niveau, le rapporteur de la société civile du territoire de Rutshuru croit qu’il est impérieux que les autorités sécuritaires œuvrent pour la pacification de cette zone. Une pacification qui permettra un bon retour des habitants dans leurs entités d’origine.

« Pourquoi le cessez-le-feu quand le Rwanda attaque les positions congolaises aux yeux de tout le monde ? Le gouvernement a même toutes les preuves qui ont été présentées au Conseil de sécurité des Nations-Unies. Donc, attendre le cessez-le-feu c’est comme sacrifier son propre enfant, le laisser être égorgé par son bourreau », a analysé Samson Rukira, rapporteur de ladite structure citoyenne.

Depuis la mise en place d’un cessez-le-feu et le retrait partiel des zones occupées par le M23, le mouvement rebelle et les autorités congolaises se livrent une intense guerre de communication. Si les affrontements directs sont rares, les communiqués fusent.

Glodi Mirembe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.