Nord-Kivu : de nouveaux combats à l’arme lourde et légère signalés à Masisi et Nyiragongo

Des violents affrontements ont été, de nouveau, signalés ce mercredi 8 novembre 2023 à Kilorirwe, une entité située non loin de la cité de Kitchanga dans le territoire de Masisi, au Nord-Kivu. Ces affrontements en armes lourdes et légères opposent les jeunes des groupes d’autodéfense Wazalendo aux rebelles du mouvement du 23 mars (M23). D’autres affrontements ont été signalés à Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo.

Selon les sources proches de la société civile dans la région, c’est depuis la matinée de ce mercredi que des détonations en armes lourdes et légères se font attendre à Kilolirwe. Et sur l’axe routier  Goma-Kitchanga à Nturo dans le petit Masisi, d’autres intenses affrontements y ont été signalés. Une situation qui a été à la base d’un déplacement massif des populations civiles dans la zone.

Si certaines se sont dirigées à Kibati, d’autres ont pris la route de Kingi dans le groupement de Kamuronza en chefferie de Bahunde, des endroits jugés sécurisés.

Par ailleurs à Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo, ce sont également d’autres affrontements enregistrés ce même mercredi. Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), les jeunes Wazalendo pro-gouvernement et le M23 se sont affrontés.

Dans cette zone, l’endommagement de la ligne électrique de la Société Virunga Energie desservant la ville de Goma,  a été la conséquence directe des bombardements y signalés dans l’avant-midi. Un endommagement à la base de la coupure du courant électrique à Goma.

Au vu de la recrudescence de l’insécurité dans le territoire de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo, l’Union Européenne se dit préoccupée. Elle appelle à la désescalade, tout en exprimant son attachement à une solution diplomatique et à la pleine mise en œuvre des engagements pris sous les processus de Nairobi et Luanda.

Pour rappel, c’est depuis la semaine dernière que les violents affrontements entre les FARDC, Wazalendo et M23 ont repris dans le Petit-Nord de la province du Nord-Kivu. Le déplacement des populations ne cesse de s’observer dans cette partie de l’Est de la RDC.

Glodi Mirembe  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.