Butembo : encore un mort à la prison de Kakwangura, plus de 20 autres détenus en plein suivi médical

Un nouveau cas de mort a été enregistré en la prison centrale de Butembo-Kakwangura, ce samedi 11 novembre 2023. La personne morte est un homme originaire de Lughotu, qui a rendu l’âme à l’Hôpital général de référence (HGR) de Kitatumba, où il suivait des soins depuis une semaine. Plus de 20 autres détenus sont en plein suivi médical. 

L’aumônier de la prison Kakwangura, le révérend pasteur Matata Mutuka Baraka, alerte au même moment sur la précarité de la situation sanitaire des détenus de cette maison carcérale.

Selon lui, 22 autres prisonniers en étant de santé critique, poursuivent des soins à l’Hôpital général de référence de Kitatumba. Les malades internés, d’après lui, ont du mal à trouver la nourriture.

Vue l’allure inquiétante que représente la prison centrale de Butembo dite Kakwangura, le révérend pasteur Matata Mutuka Baraka, pense qu’il est impérieux que la communauté se mobilise pour sauver des vies en prison.

Les églises, mutualités, et d’autres groupes devraient, selon notre interlocuteur, voler à la rescousse de ces détenus.

« L’autre prisonnier vient de nous quitter ce jour. Il était aussi malade interné à Kitatumba. Il y était depuis une semaine. Quand nous amenons des prisonniers à l’hôpital, ils ont besoin de nourriture. Il est difficile pour les médecins de suivre un malade qui ne prend pas de la nourriture. Il faut qu’il ait de quoi mettre sous la bouche. Le médecin traite bien le malade s’il mange aussi bien. Mais là, il n’y a pas à manger. Nous appelons tout le monde de bonne volonté, à nous venir en aide. Nous pensons que la famille de la personne morte vient de récupérer son corps. C’est la vie actuelle que traverse la prison. Nous appelons la population de nous aider s’il vous plait », a-t-il exhorté.   

Aux côtés de 22 détenus hospitalisés, la prison de Kakwangura regorge plusieurs autres malades. Si certains ont des œdèmes au niveau des pieds, d’autres ont le ballonnement des ventres. Les malnutris constituent également un plus grand nombre de détenus de cette prison.

Glodi Mirembe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.