RDC : Maître Achille Kapanga souhaite que les équipes de contrôle physique et biométrique des agents de l’Etat “atteignent les zones affectées par l’insécurité” dans l’Est 

Maître Achille Kapanga, notable du territoire de Beni et ancien maire de Beni salue le déploiement, à travers la République démocratique du Congo, des équipes gouvernementales pour les opérations de contrôle physique et biométrique des agents fonctionnaires de l’Etat. Mais il souhaite que ces équipes atteignent les zones affectées par l’insécurité dans l’Est. 

Au cours d’une interview accordée à RADIOMOTO.NET ce lundi 13 novembre 2023, Maître Achille Kapanga souhaite que ces équipes ne restent pas dans les grandes villes.

Il trouve que le déplacement d’un médecin par exemple, de sa structure sanitaire d’une zone rurale peut porter préjudice aux malades qui auraient besoin des soins d’urgence. Il cite ici les agents se trouvant dans les zones sous turbulence de l’insécurité en territoire de Beni.

Maître Achille Kapanga sollicite que les équipes de contrôle se placent aussi dans les chefs-lieux et dans les grandes agglomérations des territoires afin d’atteindre tous les agents fonctionnaires de l’Etat.

« A Beni, il y a des centres de santé dans la ville tout comme dans le territoire. Mais quand la délégation de Kinshasa doit rester en ville et ne pas se déplacer dans le territoire, ça crée un peu de soucis. On prend l’exemple du HGR d’Oicha. Il reçoit les malades victimes d’atrocités, les blessés de guerre… tout le monde. Et là il faut qu’il y ait une surveillance permanente. Or, on a un problème d’effectifs dans les hôpitaux. Quand les infirmiers, les médecins doivent tous partir s’identifier et passer plusieurs jours (en ville de Beni : ndlr), ça crée des déficits, et il y a risque de perte des vies humaines au niveau des hôpitaux. Voilà pourquoi nous demandons au gouvernement central et aux différentes autorités au niveau provincial comme local, de demander à ces différentes commissions d’atteindre certains infirmiers, certains médecins dans leurs zones de santé respectives », a-t-il plaidé.

C’est depuis le 25 juillet 2023 que le ministre de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau a procédé au lancement de l’opération d’identification biométrique des agents publics de l’État ainsi qu’à l’ouverture des pensions au régime de sécurité sociale de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale des Agents Publics de l’Etat (CNSSAP).

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.