Beni : recrudescence des cas de paludisme en zone de santé de Kyondo

Les autorités de la zone de santé de Kyondo regrettent la recrudescence des cas du paludisme dans cette région sanitaire surtout au Graben dans la chefferie des Bashu, en territoire de Beni (Nord-Kivu). Cette maladie menace surtout l’aire de santé de Vusorongi et Kivuwe, y compris Kyangendi. Kolongo Samuel, l’un des superviseurs de cette zone de santé, s’en désole.

Dans une interview accordée à RADIOMOTO.NET le mercredi 17 janvier 2024, Kolongo Samuel attribue cette recrudescence à la création des étangs piscicoles dans la région.

« La malaria est toujours-là, parce que dans ces milieux, les moustiques se développent à partir des étangs piscicoles qu’on a créé dans le Graben. La majorité de ces étangs ne sont pas entretenus. Il y a de l’eau qui stagne. L’eau ne coule pas. Alors ces étangs constituent des jutes qui favorisent le développement des moustiques », a-t-il déclaré.

Des autorités de ladite zone de santé recommandent l’utilisation correcte de la moustiquaire imprégnée d’insecticide.

« Nous recommandons l’utilisation correcte de la moustiquaire imprégnée d’insecticide. Ceci nous permet de limiter les contacts avec les moustiques. Comme nous les savons, les moustiques se cachent dans des ombrages à partir des bananerins, des forêts qui sont autour de nos maisons », a renchéri Kolongo Samuel.

La même source confirme par ailleurs qu’il est possible de vivre sans la malaria, si l’eau coule quotidiennement et/ou si la propreté est toujours de mise autour des étangs piscicoles qui se trouvent dans le Graben.

Joseph Bakwanamaha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.