Ituri: des groupes d’autodéfense de 5 communautés adhérent au processus de paix à Bunia 

Dans un camps de déplacés de l'ONU à Bunia, en septembre 2022. Le département onusien des migrations affirme que 6,9 millions de personnes ont été déplacées à cause des conflits en RDC. © AP Photo/Moses Sawasawa

C’est une lueur d’espoir pour la paix en Ituri. Les jeunes résistants de l’autodéfense de 5 communautés victimes des atrocités dans cette province ont adhéré au processus de paix initié par le gouverneur militaire. C’est le lundi 29 janvier 2024, en ville de Bunia, que ces jeunes ont remis leur acte d’engagement au vice-gouverneur de l’Ituri, Raus Chalwe. 

Cette activité s’est déroulée au stade de pont ville. De nombreux jeunes venus du territoire de Djugu, membres de la communauté Hema, Mambisa, Nyali, Alure et Ndookebo ont constitué les 5 communautés de victimes.

Dans leur acte d’engagement, ils ont promis de laisser une libre circulation aux personnes d’autres communautés. Ils ont également demandé la libération des membres de leurs communautés, arrêtés par les services de sécurité.

“Nous voici aujourd’hui prêts et engagés pour le processus de paix en cours, prenant solennellement les engagements de garantir la libre circulation de personnes et leurs biens, toute communauté confondue, dans les zones où nous vivons; matérialiser notre adhésion au PDDRC-s; être disponibles à participer à la défense de l’intégrité territoriale de notre pays (…)”, ont-ils déclaré.

Il convient de noter que cet acte d’engagement intervient après celui de la milice “Chini ya tuna” et des Mai-Mai FPP/AP de Kabido.

Joseph Kisuki 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.