Rutshuru : 786 jeunes intègrent l’armée congolaise

Au total, 786 jeunes ont décidé de se faire recruter officiellement dans les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Ces derniers ont fui les recrutements forcés par les terroristes du Mouvement du 23 Mars (M23) dans les localités sous leur contrôle.

Parmi ces 786 jeunes figurent 26 filles. Lundi 29 janvier 2024, ils ont été rassemblés dans un site spécial à Rwindi dans le territoire de Rutshuru. C’est de là que le Colonel Ndakala Faustin, chargé de recrutement dans la province du Nord-Kivu, les a ramenés au camp militaire Shicko Tshitambwe situé à 12 kilomètres à l’ouest de la ville de Beni, rapporte le porte-parole du secteur opérationnel Sokola I.

Dans cette perspective, ce lundi, une grande parade a été tenue en présence d’une délégation de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en république démocratique du Congo (MONUSCO) et du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) pour identifier les mineurs et les protégés conformément aux lois protégeant les enfants.

« Ces jeunes patriotes qui ont refusé à coaliser avec les envahisseurs du M23 avec l’aide de la République Rwandaise, ont tous pris l’engagement de servir la Nation sous le drapeau national, pour venger leurs parents, frères et sœurs tués lâchement par ces terroristes sans foi ni loi », note le capitaine Anthony Mualushayi Mbombo dans sa dépêche parvenue à la presse.

Il poursuit que tous ces jeunes seront transférés, dans les jours qui suivent, dans les centres d’instruction pour le début de leur formation spéciale. Pour contexte, des combats se sont intensifiés ces dernières semaines entre la coalition FARDC-Wazalendo et les terroristes du M23 actifs dans les territoires de Rutshuru et Masisi.

La semaine écoulée, d’intenses altercations ont couté la vie à au moins 19 personnes à Mweso.

Visesa Louangel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.