Ituri : des leaders Nande et Lesse saluent le cessez-le-feu signé par 2 factions de miliciens à Irumu

Les leaders Nande et Lesse vivant en territoire d’Irumu en Ituri saluent chaleureusement l’engagement de cessation des hostilités entre les miliciens Chini ya Tuna et les Mai-Mai FPP/AP de Kabido. C’est ce que démontre John Kihimba, témoin de l’engagement pris entre ces deux communautés. Revenant sur cette volonté de vivre-ensemble exprimée le 22 janvier 2024, les leaders communautaires voient une nouvelle ère de paix.

Dans un entretien téléphonique avec RADIOMOTO.NET ce mercredi 31 janvier 2024, John Kihimba fait savoir que les deux groupes armés ont accepté de mutualiser leurs forces pour combattre l’ADF qui endeuille toute la région.

Tout en reconnaissant les efforts de la mission conjointe FARDC-UPDF, les leaders communautaires du territoire d’Irumu estiment que la coalition FPP/AP-Chini ya Tuna est une force de plus pour pacifier la région.

C’est pourquoi, ils sollicitent les commandants des opérations « Shujaa » d’associer cette coalition à certaines opérations de traque des ADF comme ce qui se passe entre les FARDC et les Wazalendo dans la traque des M23.

« Si la mutualisation de forces dans les opérations Shujaa ne travaillent pas avec les Wazalendo ici à Irumu, nous demandons à ce que les généraux de ces deux forces accueillent librement les jeunes congolais ici, qui ont accepté de donner le feu vert à la paix en territoire d’Irumu », a-t-il plaidé.

Au cours des assises tenues à Komanda du 19 au 22 janvier 2024, les mai-mai FPP/AP et les miliciens Chini Ya Tuna se sont engagés à cesser leurs hostilités et  travailler pour la paix. C’était en présence de l’autorité territoriale d’Irumu, le bureau de la Monusco en charge des affaires civiles et les représentants de plusieurs autres organisations non gouvernementales.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.