Lubero : les agriculteurs de Kipese affectés par la grève des transporteurs des vivres  

Les agriculteurs de l’agglomération de Kipese, en territoire de Lubero ont du mal depuis près d’une semaine à évacuer leurs produits champêtres dont la pomme de terre vers le centre de consommation. Ce, suite au mouvement de grève déclenchée par les transporteurs des pommes de terre à Kipese.

Mardi 30 janvier et ce vendredi 02 février 2024, deux jours de grand marché dans cette agglomération, aucun véhicule n’a été aperçu dans ce grand centre de production agricole. Sur place à Kipese l’avant-midi de vendredi 02 janvier 2024, des agriculteurs ont été contraints de remettre leurs colis à la maison suite à une demande insuffisante.

L’argent ne circule plus à cause de cette situation qui affecte négativement les activités de l’offre et de la demande voire le secteur des manutentionnaires à Kipese.

« Si vous voyez les gens les mains sur les joues, c’est l’une des conséquences de surtaxassions, à la base d’une grève déclenchée par les propriétaires des camions transporteurs des pommes de terre. Cette taxe touche presque tout le monde. Que ce soit le gagne-petit, l’agriculteur, l’acheteur de ce produit et les manutentionnaires », témoigne Kambale Katsuva Jonas Adolphe, l’un des acheteurs des pommes rencontré au marché de Kipese.

Notre personne ressource demande au même moment aux auteurs de cette suspension d’activités à se mettre « autour d’une même table afin de trouver une issue constructive ».

Avec cette mesure, les transporteurs des pommes s’insurgent contre une taxe de contrôle qui était payée  90 000 mais passée aujourd’hui à plus de 400 mille francs congolais.

Ghislain Siwako

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.