Butembo : des recettes des ‘‘Tchukudeurs’’ basculent suite à la grève de la Coopérative des dépositaires et d’écoulement des produits vivriers

Les conséquences de la grève de la Coopérative des dépositaires et d’écoulement des produits vivriers (COODEPROVI), antenne de Butembo se font déjà sentir dans la vie de certaines couches sociales. C’est notamment chez les transporteurs urbains communément appelés « Tchukudeurs ». RADIOMOTO.NET les a rencontrés à leur parking sis sur avenu Bukavu, ce mercredi 31 janvier 2024.  

Ces jeunes et adultes sont là depuis le matin sans occupation. Pourtant, témoignent-ils, le mercredi comme samedi et lundi, sont des jours durant lesquels la ville accueille plusieurs véhicules des vivres dont la pomme de terre, et dont le déchargement se fait sur l’avenu Bukavu.

Pendant ces jours, à partir de 6h du matin, l’heure de l’arrivée des premiers véhicules, les Tchukudeurs sont sollicités pour transporter la marchandise presque toute la journée. Mais cela n’a pas été le cas ce mercredi, ajoute ces compatriotes. Ils se plaignent du fait que personne n’a effectué de course. « Ici sur avenue Bukavu, nous transportons généralement des pommes de terre. Nous dépendons des véhicules qui viennent de Kipese. Normalement, mercredi est notre journée de travail. Mais depuis le matin, aucune entrée de véhicule n’a été enregistrée. C’est un souci (pour nos recettes : ndlr) », s’est désolé Katembo Makuta Jimmy, l’un d’eux.

Il sied de noter que le mouvement de grève de la COODEPROVI a commencé le mardi 30 janvier 2024, en ville commerciale de Butembo. Les membres de cette coopération réclament la baisse du montant retenu pour les taxes et la diminution du nombre des taxes perçues sur différents axes où ses membres exercent leurs activités.

Ce mercredi, les membres de cette structure étaient à la mairie pour expliquer leur revendication à l’autorité urbaine.

Le Commissaire supérieur principal, Mowa Beki Tely Roger, a promis mobiliser sa hiérarchie pour que la COODEPROVI trouve gain de cause.

Esther Vwiravwahali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.