Incendies d’ateliers de menuiserie à Butembo : le chef du service de protection civile reconnait l’urgence de doter la ville d’un véhicule anti-incendie

Le service urbain du service de la protection civile déplore les dégâts enregistrés lors des incendies des ateliers de menuiserie à Butembo en début de la semaine. Son chef reconnait l’urgence de doter Butembo d’un véhicule anti-incendie.

Au cours d’une interview accordée à Moto TV, le mardi 13 février 2024, César Matumo reconnait que tout Butembo est affecté par ce drame qui touche les menuisiers. Toutefois, il accuse l’imprudence des responsables des ateliers à la base des incendies.

« La première cause a toujours été liée à l’imprudence. Soit il y a un mauvais raccordement des files, soit une mauvaise manipulation des braseros, des allumettes, des bougies… Le dernier cas sur avenue Baswagha, il semblerait que l’atelier en question servirait de dépôt le soir pour un Kadafimen. Ce que nous déplorons est que les alertes nous arrivent toujours en retard », a-t-il fait savoir.

Le chef urbain du service urbain de la protection civile invite le gouvernement et la population à conjuguer les efforts pour doter Butembo des matériels pouvant faire face aux cas d’incendie.

« La ville n’a pas de camion anti-incendie, nous le déplorons tous. Nous allons faire rapport. C’est une urgence pour la ville de Butembo », a-t-il rassuré.

Pendant ce temps, les menuisiers de la ville de Butembo ont décrété deux journées de grève ces mercredi 14 et jeudi 15 février 2024. Dans leur communiqué de presse rendu public après la réunion tenue à Vungi mercredi, ils demandent aux autorités compétentes de mener des enquêtes approfondies afin d’élucider les circonstances des incendies récurrents de leurs ateliers.

Ils leur demandent également de les exonérer de toutes les taxes pendant une période d’une année afin de se reconstituer.

Visesa Louangel & Manzekele Mwanamupenzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.