Butembo : des nouveaux déplacés de Beni et Lubero appellent à l’aide

Plusieurs déplacés de guerre venus de Cantine dans le territoire de Beni et Maikengu en territoire de Lubero où les ADF ont récemment opéré,  mènent une vie pénible actuellement en ville de Butembo.

Ceux-qui se sont confiés à Radio Moto Butembo-Beni, ce mardi 18 juin 2024, ont affirmé qu’ils ont du mal à survivre car n’ayant pas de sources de revenus ni de champs en ville de Butembo. Ces déplacés invitent les bonnes volontés et les autorités du pays à leur venir en aide.

 « (1) Ici nous souffrons. Nous dormons et mangeons difficilement. C’est par grâce que nous trouvons un petit rien à mettre sous la dent. Cette situation me fait pleurer et m’attriste beaucoup.  Je ne sais pas comment je vais vivre ici à Butembo. Que les autorités nous viennent en aide. (2) C’est compliqué, nous sommes entrain de souffrir là où nous logeons. Je suis venu avec ma belle fille enceinte et ses enfants. Celui qui nous a accueilli à Butembo est aussi maladif, nous venons de Cantine. (3) Je suis venu de Maikengu où les ADF avaient tués les gens au mâché et dans des champs. Ma belle sœur et les enfants ont été tués. Nous sommes arrivés à Butembo à pied et nous mangeons grâce aux volontaires. Que les gouvernement nous vienne en aide », plaident t-ils.

Jusque-là, l’Intégration sociale pour la promotion des nécessiteux, ISPRON, a déjà enregistré 750 déplaces de guerre venus de Cantine et Maikengu.

Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.