Beni : le transport à commun toujours paralysé

Le transport à commun demeure paralysé en ville de Beni. Une controverse autour de la levée de la mesure des journées sans moto-taxi s’observe depuis le matin de ce vendredi 7 juin 2019. Certains habitants sont pour cette mesure des conducteurs de moto-taxi en colère contre l’insécurité. Les autres pensent que ces genres de journée sont une amplification de l’insécurité économique de la population.

Une chasse au taximen qui tentait d’offrir le service de transport aux clients a été observée en longueur de la journée. Pourtant, dans la matinée de ce vendredi 07 juin sur les ondes des radios locales, Monsieur Mumbere KABUYAYA Bienvenu, secrétaire Général de la plate forme des associations des taximen de Beni a déclaré la fin de l grève après deux jours sans motos en ville de Beni.

« J’ai bien dit que nous pouvons travailler. Nous continuerons à pleurer. Mais nous nous faisons le devoir de chercher de l’argent pour accueillir les visiteurs au lieu de deuil », a-t-il précisé.

Quelques heures plus tard, un communiqué de presse signé par 9 associations de motards à été rendu public. Elles dénoncent une fuite en avant de celui qui a alerté les medias. Il serait d’ailleurs recherché par ses pairs pour avoir parlé sans autorisation. La plate forme des associations de taxi-moto à Beni ville et territoire fixe néanmoins pour samedi soir la levée de la mesure des journées sans motos. Ce vendredi était par conséquent le deuxième jour sans moto à Beni ville.

Un effet négatif sur les couches de la population

Situation qui impacte sur le transport à commun. Les travailleurs sont contraints de faire les pieds pour se rendre au boulot. Cette situation à touché même le secteur éducatif où toutes les activités scolaires tournent au ralenti. Elèves et enseignants sont restés à la maison craignant des représailles des jeunes incontrôlés qui font le tour de la ville projetant des projectiles sur les bâtiments scolaires pour dire non au massacre.

Pendant ce temps, des jeunes promettent de descendre la les rues, ce samedi 08 juin 2019, pour condamner la recrudescence de l’insécurité à Beni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *