Beni: Paralysie totale des activités socio-économiques à Kasindi pour décrier l’insécurité

Paralysie totale des activités ce jeudi 13 juin à kasindi et Marche pacifique des forces vives locales pour non seulement dénoncer l’insécurité sur les routes Kasindi-Beni, Kasindi-Butembo mais aussi exiger la libération de 4 personnes kidnappées depuis plus d’une semaine sur la route Beni-kasindi par les présumés rebelles ADF à hauteur de Nyaleke.

Les activités socio-économiques  et scolaires sont restées paralysées. En tout cas, les habitants étaient dans la rue.

« Le massacre que nous sommes en train de vivre n’a pas de couleur. C’est pourquoi vous nous voyez, la société civile, LAMUKA, FCC, nous tous ensemble avec la LUCHA. Nos frères, nos mères ont été kidnappées en train d’aller à Beni. Nous réclamons aussi leur libération sans condition. Que les autorités locales entrent en font dans cette affaire, pour que nous retrouvions nos frères », a vociféré ce civil pendant que cet autre tire « Nous sommes indignés du massacre qui vient de faire 5 ans et que l’armée est en train de faire le répis. Nous voulons que l’armée puisse faire l’offensive. C’est comme si il est interdit de tuer un ADF. Quand on a tué les ADF, vous avez vu les ADF ont fait l’offensive.et nous voulons aussi voir les FARDC faire l’offensive contre ces gens ».

Apres un parcours de près de 3 km, du pont Lubiriha au bureau communal en passant par la barrière, les manifestants ont lu leur mémo adressé aux autorités.

« Eradiquer relativement cette religion de kidnapping  et tueries dans nos entités, que l’ICCN sous le patronat de l’UNESCO s’implique à pourchasser les malfrats qui détruisent l’environnement. Que les services des réseaux de communication facilitent sans aucune contrainte à démanteler  les bandes des ennemis », a lu l’un des manifestants.

C’est une série des journées ville morte qui se poursuit. Ce vendredi 14 juin, la population de Kasindi sera en sit-in à l’entrée tout comme à la sortie du poste frontalier de Kasindi pour la suite des manifestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *