Butembo : la marche de LAMUKA frappée d’interdiction pour des raisons sanitaires et sécuritaires

Le maire de Butembo a frappé d’interdiction la marche pacifique annoncée en ville de Butembo ce samedi 15 juin 2019. Les membres de la coalition Lamuka/Butembo voulaient réclamer le respect du choix du peuple congolais. Pour cause, Maitre Sylvain Kanyamanda a évoqué des raisons sanitaires et sécuritaires.

Selon l’autorité urbaine, les manifestations populaires ne sont pas opportunes. Le gros des éléments de la police qui devraient les encadrer sont affectés dans la sécurisation des Centres de Traitement Ebola.

« Toutes nos équipes ont leur attention concentrée vers la sécurisation des sites, vers la sécurisation des équipes de terrain de la riposte. Mais nous avons aussi le devoir d’encadrer les manifestations publiques. Donc nous sommes devant une difficulté de nous départager, aller surveiller la riposte et aller encadrer les manifestants », a mentionné le maire.

Interdiction ou report ?

Pour lui, il y a aujourd’hui des avancées dans le cadre de la réponse à Ebola. Raison de plus pour l’autorité de demander aux organisateurs de reporter leur manifestation à des dates ultérieures.

« Nous demandons qu’ils reportent, le temps pour nous de stabiliser. Parce qu’il y a déjà une stabilité qui commence à s’observer par rapport à la riposte. La population commence à s’approprier cette riposte. Ce n’est plus le moment de baisser les efforts qui sont mis sur pied », a-t-il conscientisé.

Ce n’est plus le moment de baisser les efforts dans la lutte contre Ebola. Pour le maire, la manifestation n’est pas refusée catégoriquement. Les autorités urbaines attendent le  mémorandum de la coalition Lamuka pour l’analyser.

« On n’a pas refusé pour refuser, et puis on n’a pas dit qu’on a refusé pour toujours. C’est juste le temps d’observer l’évolution de l’épidémie. En même temps nous avons demandé le report de cette marche, nous avons dit que nous sommes prêts à recevoir le memo par courrier, l’analyser et voir si nous pouvons avoir une suite à leur réserver », a-t-il promis.

Selon le maire de Butembo encore, tous les acteurs politiques et de la société civiles doivent conjuguer leurs efforts pour éradiquer complètement l’épidémie d’Ebola.

LAMUKA condamne la décision du Maire

Les organisateurs de la marche interdite ce samedi à Butembo désapprouvent la démarche du maire. MUHINDO MUSAFIRI AKAYESU Joseph, point focal de la plate-forme LAMUKA accuse MBUSA KANYAMANDA Sylvain d’avoir violé des dispositions légales autorisant la tenue des manifestations publiques de ce genre.

« Non seulement une décision qui cache la colère. Dans la décision de Monsieur le maire qu’il a prise, malheureusement avec grand retard, nous pensons que sa hiérarchie va en tenir compte, qu’apparemment, dans sa décision, monsieur le maire ne sait plus comment l’administration marche. On a écrit, on a saisi, et nous sommes dans une régime d’information, on a saisi 48 heures avant, et monsieur le maire, tout simplement parce qu’il ne sait plus comment l’administration marche, il répond à 10 heures de la journée même concernée par la dite marche », s’est indigné MUHINDO MUSAFIRI AKAYESU Joseph qui ajoute « Tout en demandant à la cour le retrait immédiat et sans condition de ces arrêts ciblés contre l’opposition en RDC, tout simplement pour faire taire et assassiner la politique et la démocratie en RDC ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *