Lubero : un calme précaire revient à GELUMBE et ISIGO après le départ d’une bande suspecte de miliciens

Photo, RMBB

Un calme précaire s’observe à GELUMBE et ISIGO après que des présumés miliciens qui y avaient déjà érigé leur bastion se soient retirés, le matin de ce samedi 15 juin 2019. Au cours de leur départ, ils ont pillé le bétail et d’autres biens de la population, a témoigné un agriculteur que nous avons joint au téléphone.

En se désolant du pillage déploré, Maitre MONGA MABANGA Julio, fonctionnaire délégué de l’Etat à Njiapanda pense que c’est l’alerte de la population sur cette présence milicienne présumée qui paie cette mutation.

Toutefois, reste à déterminer quelle direction ces porteurs d’armes ont prise, se défit-il. C’est pourquoi MONGA MABANGA Julio appelle ses administrés à se désolidariser des forces négatives.

La société civile craint, elle, le retour de ces miliciens, si rien n’est fait dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’Etat.

Pour rappel, la présence d’un groupe présumé milicien à GELUMBE et ISIGO dans les périphéries de LIBOYO sur l’axe routier KAMBAU-Njiapanda en groupement BAPAKOMBE dans le secteur de Bapere à l’Ouest du territoire de Lubero a été signalée depuis jeudi 13 juin. Ces présumés rebelles étaient dénombrés à une cinquantaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *