Beni : 2 miliciens tués lors des combats avec l’armée à Kambau

Des miliciens mai-mai se sont affrontés aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), le dimanche 14 février 2021, vers Kasopo-Kambau ; deux entités qui se situent sur la côte ouest de la commune d’Oicha, en territoire de Beni. Les sources policières dans la zone dressent un bilan de deux morts dans le rang des assaillants. Du côté de la société civile, l’on insiste sur la reddition volontaire des groupes armés pour pacifier l’Est de la RDC.

A en croire Philippe Bonane, président de la société civile d’Oicha, joint par RMBB ce lundi, ces miliciens mai-mai ont subi une contre-offensive des forces loyalistes lorsqu’ils voulaient s’installer vers Kasopo-Kambau. Il avance, de sa part, un bilan d’un mort et de deux blessés du côté de l’ennemi.  

« Il y a eu des affrontements entre certains groupes mai-mai et les FARDC ; des mai-mai qui voulaient encore se cantonner vers Kasopo-Kambau. Il y a eu deux personnes qui ont été blessées. L’autre serait même tué. Nous avons fustigé ce comportement, celui de voir que les groupes mai-mai veulent réapparaitre alors que nous sommes en train de réclamer la paix dans notre milieu. Nous appelons les jeunes à rentrer dans le bon sens. Ce n’est pas encore le temps de s’embrouiller dans des groupes armés parce que nous avons besoin de la paix rien que la paix. Nous exigeons à ce que ces jeunes puissent aller vers l’armée pour une formation militaire », a-t-il exhorté.

Samedi dernier, les forces loyalistes ont affirmé avoir capturé une dizaine de miliciens considérés comme des « béquilles » des rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF) en secteur de Ruwenzori, toujours dans le territoire de Beni. De ces mai-mai, deux étaient neutralisés par l’armée.

Janvier Kombi     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.