Insécurité au Nord-Kivu : plus de 27 morts en deux jours à Beu-Manyama et environs

Au moins 27 civils ont été tués par les présumés ADF dans les contrées périphériques de Beu-Manyama en groupement Batangi-Mbau à l’intervalle de deux jours. Ce bilan couvre l’espace compris entre mardi 30 et mercredi 31 mars 2021.

Au cours de ces opérations sanglantes, les rebelles ont pris en otage plusieurs autres personnes. Les malfrats ont aussi emporté des biens et des bétails de paisibles citoyens.

Le président de la société civile du groupement Batangi-Mbau, qui livre cette information, regrette que les ADF continuent de massacrer la population, en dépit des opérations que les FARDC mènent depuis plusieurs années maintenant dans la région de Beni pour traquer ces rebelles.

« Le bilan atteint 27 personnes. Ça veut dire que l’ennemi est arrivé quand les gens étaient dans des champs et dans différents endroits dans cette entité… En tout cas, ça ne va pas. Ils font des discours qui ne coïncident pas avec les opérations. Lorsqu’il n’y a qu’un ADF tué et plus de 27 civils abattus, ça ne va pas », interpelle Djamali Moussa contacté par RADIOMOTO.NET.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *