Beni : La société civile durcit les actions contre la MONUSCO

Les membres des noyaux communaux et composants de la société civile de la ville de Beni ont décidé de durcir les actions en cours pour exiger le départ de la MONUSCO. Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion des forces vives ce dimanche 18 avril 2021. Pour la structure citoyenne, pas de recul dans le cadre des manifestations anti MONUSCO.

Dans l’optique de d’obtenir le départ immédiat de la MONUSCO suite à sa passivité et complicité présumées, ces acteurs des forces vives ont opté pour un certain nombre d’actions.

D’abord, l’interdiction de la circulation de tout engin de la MONUSCO à Beni-ville. La structure citoyenne demande en outre aux habitants de se méfier et de n’offrir aucun service tel la vente, l’achat, la réparation aux agents et engins de la MONUSCO.

Ensuite, les 4 noyaux communaux et composants de la société civile de Beni-ville exigent aux députés nationaux et provinciaux  élus de Beni-ville et territoire de revenir urgemment rejoindre leurs bases avant le 18e jour des manifestations, soit le 24 avril pour appuyer la lutte de leurs électeurs. « Dans le cas contraire, ils seront désavoués par la population », lit-on dans une déclaration ayant sanctionné la rencontre de ces noyaux de la société civile.

Les forces vives invitent la justice congolaise à amorcer une action judiciaire contre le Directeur National de Radio Télévision Nationale Congolaise pour la non diffusion des informations relatives aux massacres de Beni depuis plus de 7 ans.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *