Butembo recouvre son calme après une attaque rebelle : 4 Maï-Maï tués dont une femme (Police)

Des coups de feu ont été entendus vers 23 heures de lundi 19 avril à Butembo. Selon le commandant urbain de la Police Nationale Congolaise à Butembo que RADIOMOTO.NET a joint le matin de ce mardi 20 avril 2021, il s’est agi d’un groupe Maï-Maï qui a attaqué le camp militaire de Rughenda avant d’être repoussé.

« Ces gens se préparaient à venir attaquer soit le camp militaire soit le camp de la MONUSCO. Nous avons appris un moment qu’ils étaient en train de venir de Byasa et Kikyo. Et du coup, c’était leur attaque vers 22 heures 55. Cette attaque n’a pas duré », indique le colonel POLONGOMA DINTOTO Jean-Paul qui dresse un bilan provisoire de 4 morts du côté Maï-Maï.

Parmi les assaillants tués, figure une femme. « Nos services ont neutralisé 4 miliciens. Nous espérons que les structures sanitaires vont nous aider pour savoir s’il y a eu des blessés qui ont pris fuite. Dans le camp de nos services, il n’y a rien à signaler », dresse l’autorité policière qui mentionne que cette attaque appartient déjà au passé.

Du coup, les habitants doivent vaquer librement à leurs activités. « Chacun doit aller vaquer à ses occupations, il n’a rien à craindre. Toutefois, il faut éviter des attroupements inutiles parce qu’on ne sait jamais qui est qui en ce moment où l’ennemi peut chercher à profiter de tout mouvement. La situation est sous contrôle », conscientise le colonel POLONGOMA.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *