Nord-Kivu: La 1ière phase de l’Etat de siège finie, la société civile conseille la collaboration intense entre civils et militaires

Après la première phase de l’Etat de siège décrété dans les provinces du Nord et de l’Ituri, la société civile du Nord-Kivu hausse le ton. Dans une interview accordée à RADIOMOTO.NET ce mercredi 9 juin, le vice-président de la société civile du Nord Kivu pense qu’au cours de ces trente premiers jours, il y a eu des éléments positifs et des éléments négatifs notés. L’objectif n’étant pas atteint, la société civile conseille la collaboration accentuée entre services de sécurité et habitants.

Parmi les éléments positifs, Edgar Mateso note que les gouverneurs du Nord et de l’Ituri ont été désignés et déployés.

« On note que les autorités militaires ont été désignées et déployées au Nord-Kivu et en Ituri. Au niveau de l’Ituri comme au niveau de Beni, à un certain moment l’armée a réussi à neutraliser quelques groupes armés, quelques rebelles. On a même arrêté certaines personnes suspectées d’être complices avec l’ennemi », a-t-il salué.

Cependant, le vice-président de la société civile du Nord-Kivu déplore que les massacres des civils continuent à être signalés en Ituri et au Nord-Kivu. Pour Edgar Mateso, les autorités ont encore beaucoup à faire.

« On continue de tuer les civils à Beni comme en Ituri. L’ennemi continue à être arrogant à l’égard de la population, parce qu’il terrorise. En tout cas, les groupes armés continuent d’attaquer dans chacun de nos territoires », se désole-t-il.

Pour que la population du Nord-Kivu et de l’Ituri sente réellement les effets de l’Etat de Siege, Edgar Mateso demande aux habitants de soutenir l’action de l’Armée en lui fournissant des informations nécessaires.

« La première responsabilité revient d’abord à nous comme population civile, c’est-à-dire que nous devons soutenir notre armée en lui fournissant des informations nécessaires, en remontant les alertes et en orientant les services de sécurité toutes les fois que nous disposons des informations », conseille le premier vice-président de la société civile au Nord-Kivu.

Le Nord-Kivu et l’Ituri sont en état de siège depuis le 06 mai 2021. Objectif affiché, éradiquer tous les groupes armés qui insécurisent les paisibles citoyens.

Philippe Makomera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *