RDC : Le Cardinal de la RDC rejette la loi sur la congolité

Le Cardinal de la RDC est contre la loi sur la congolité. Au cours de son homélie prononcée à l’occasion de l’installation de Monseigneur Fulgence Muteba, Monseigneur Ambongo a rejeté la proposition de loi de Noël Tshiani sur le verrouillage de l’accès à des postes régaliens ou qui relèvent de la souveraineté de la République démocratique du Congo.

Son Eminence Fridolin Cardinal Ambongo Besungu a fait entendre que ce texte est de nature à diviser les Congolais.

 « Je vous exhorte à résister aux discours de haine et aux initiatives qui excluent et divisent le peuple de Dieu. Des initiatives renfonçant ainsi la méfiance entre les communautés. Encouragez plutôt le vivre-ensemble. C’est l’occasion, au nom des Evêques du Congo et notre peuple congolais, de stigmatiser le dangereux projet de loi sur la congolité qui ne promeut point la cohésion nationale tant souhaitée. Cette proposition de loi, au lieu  d’unir le peuple de Dieu dans une seule famille, elle apparaît comme un instrument d’exclusion et de division. Je vous invite tous à rester extrêmement vigilants par rapport à toutes ces initiatives dangereuses qui n’ont comme unique mérite que de créer la tension au sein du peuple », prévient-t-il.

Cette proposition de loi « controversée » prévoit de donner l’accès à la présidence du pays, seulement aux congolais de père et de mère. Plusieurs autres ministères clés du gouvernement sont aussi concernés. Elle a été déposée au bureau de l’assemblée nationale jeudi 08 juillet dernier par le député Nsingi Pululu accompagné de Noël Tshiani, son initiateur. Ce texte est à la base d’un grand débat dans le microcosme politique congolais.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *