Beni : Aux cotés des miliciens prêts à la reddition, l’armée et la MONUSCO se liguent pour asseoir la sécurité à Kalunguta (4)

La peur a gagné la population à la suite de l’incursion de présumés rebelles de l’Allied Democratic Forces (ADF) à Kalunguta jeudi 16 juillet dernier. Au-delà des civils tués, plusieurs autres avaient abandonné leurs foyers pour des milieux supposés sécurisés. Le secrétaire du groupement Vuliki se félicite de la présence des FARDC et la MONUSCO « venues renforcer les efforts des combattants de l’Union des Patriotes pour la Libération du Congo (UPLC).

Lors de l’incursion rebelle de jeudi 16 juillet dernier, les hors la loi ont pris en otage des civils, tué d’autres et incendié des biens. Le bilan est revu à la hausse fait état de plus de trente personnes kidnappées, une dizaine d’autres tuées, une quinzaine de maisons incendiées,  un ACTROS et un FUSO brûlés, déplacement des habitants, plus de 70 chèvres et autres biens de commerce emportés. C’est ce qu’a indiqué le secrétaire du groupement Vuliki à Radio Moto Butembo-Beni lundi 19 juillet 2021.

Ce bilan de l’incursion des porteurs d’armes inconnus date de la nuit de jeudi 15 au vendredi 16 juillet 2021 à Maohwe-Kalunguta. Selon Kambale Tawite John, les habitants ont fui les villages environnant Kalunguta. Ils se sont dirigés vers Maboya-Mabuku, les autres à Beni et les autres encore à Butembo.

Ce déplacement a perturbé le bon fonctionnement des activités en groupements Buliki du secteur de Ruwenzori et Malio de la chefferie des Bashu.

Kambale Tawite John a toutefois rassuré que Kalunguta est maintenant sous contrôle. Il se félicite de la présence des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et la MONUSCO venues renforcer les efforts des combattants de l’Union des Patriotes pour la Libération du Congo (UPLC), ce groupe en cours de reddition qui règne en maître à Kalunguta. La  MONUSCO a déjà installé son camp à Kalunguta pour suivre, d’après elle, de près la question sécuritaire.

Notre interlocuteur se réjouit par ailleurs du retour au village de certaines personnes prises en otage le jour de l’attaque. Kambale Tawite John appelle la population à regagner ses domiciles car la situation est sous contrôle.

L’agglomération de Kalunguta avait été assiégée par les présumes rebelles des ADF la nuit de jeudi 15 au vendredi 16 juillet 2021.

Georges Makeo & Janvier Ngunza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *