Nord-Kivu : Le poste de santé de Mausa fermé suite aux tracasseries des miliciens à Lubero

Des tracasseries imputées aux miliciens à Kiregha et environs en territoire de Lubero (Nord-Kivu) ont débouché sur la fermeture du poste de santé de Mausa.

Des miliciens Maï-Maï UPLC sont basés à Kiregha sur l’axe routier Butuhe-Kaheku en attendant leur reddition. Ceux-ci sont accusés des tracasseries civiles caractérisées par des salongo forcés et le paiement mensuel obligatoire des jetons.

Les victimes de ces tracasseries sont des civils cultivateurs de Mausa, Kivuko et Kiregha en secteur des Bapere. Ces villages se trouvent le long de la rivière Biena.

Ces habitants appellent les autorités compétentes à stopper cette forme de tracasseries. Contacté  par la Radio Moto Butembo-Beni au début de la deuxième quinzaine de juillet 2021, un habitant  n’a pas caché  ses sentiments d’inquiétude suite à la fermeture du poste de santé Mausa.

En fait, les prestataires des soins qui y travaillent disent avoir subi des menaces de mort de la part des miliciens.

Contacté à ce sujet, le coordinateur provincial de la CIAP-DDRC demande à ces miliciens de revenir à la raison le plus tôt possible. Katembo Makata Jacques prévient que l’état de siège dirigé par les militaires pour la restauration impérative de la paix ne pourra jamais cautionner qu’un groupe de  combattants en reddition fasse le contraire de la paix.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *