Ituri : la NSCC exige des enquêtes autour des décès enregistrés dans la prison centrale de Mambasa

La Coordination de la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) territoire de Mambasa dans l’Ituri appelle les autorités de ce territoire à diligenter des enquêtes autour des cas répétitifs des décès dans la prison centrale de Mambasa.

Cet appel est contenu dans une lettre que cette structure leur a adressée ce mercredi 6 avril 2022. Dans ce document, la Nouvelle société civile en territoire de Mambasa invite ces autorités à s’imprégner des facteurs à la base du manque de vivres au sein de cette maison de correction.

« C’est dans l’objectif d’obtenir d’elles ( Les autorités, Ndlr) les enquêtes sérieuses sur la prolifération sur les cas de décès dans le territoire de Mambasa. Cela concerne aussi les tortures administrées à l’endroit des prisonniers. C’est surtout commis sur ceux qui n’ont pas encore payé ce qu’on appelle “droit de la prison” qui est généralement dans cette prison. C’est taxé entre 150 et 175$. Nous avons aussi constaté un autre comportement dans le chef du gardien de la prison qui se met à détourner certains biens appartenant au prisonnier », a confié Maître John Vuleveryo, Coordonnateur de la Nouvelle Société Civile à Mambasa, au cours d’une interview accordée à RADIOMOTO.NET.

Notre interlocuteur déplore que le premier trimestre de l’année 2022 affiche 25 cas de décès dans la prison de Mambasa-centre. Pour lui, un simple calcul de la moyenne de cas de décès à la prison de Mambasa pendant ce premier trimestre de l’année 2022 montre que presque 3 personnes meurent par semaine.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.